L’aventure Irlandaise : partir visiter le Connemara

Le week-end dernier, j’ai décidé de partir en voyage avec 3 amis visiter le Connemara.

Évidemment avant de partir, j’ai dû un peu planifier mon week-end. Et comme mes amis et moi-même sommes trèèèès organisés, nous nous sommes réunis le vendredi soir afin de planifier notre samedi-dimanche…

Louer une voiture, ce bazard

Première difficulté : la transparence des agences de location de voiture. Très content d’avoir trouvé un véhicule pour 2 jours au prix de 30€, j’ai eu la chance de voir le petit « 20€ de Frais de réservation supplémentaire vous seront demandés à l’aéroport» écrit en police 8… aheum… mais bien sûr, ça me semble logique. Pourquoi ne pas inclure ces frais dans la réservation directement ? Passons.

Finalement, nous louons une voiture pour 40€ les 2 jours. Le problème, c’est que notre conductrice attitrée n’a pas de carte bancaire, et évidemment l’agence de location demande impérativement de payer avec la carte du conducteur… Insouciants que nous sommes, nous avons payés avec la mienne et mis son nom en tant que conductrice principale, pensant que ça allait passer… Que nenni !

Arrivé à l’aéroport nous déchantons, le gentil bonhomme à l’accueil nous apprend que non ce n’est pas possible… à moins de louer la voiture avec l’assurance complète à « seulement » 26€ la journée. Un peu coincés, nous acceptons, et payons 70€ supplémentaires…

On rajoutera au prix de la location de la voiture les 12€ de taxis affiché pour l’aller transformer en 15€ par le conducteur, et les 18€ du retour pour faire les trajets vers et depuis l’aéroport. Oui les taxis eux aussi donnent des prix assez aléatoires.

À savoir qu’à l’origine nous voulions faire ce voyage à Pâques, mais pour ce week-end les prix affichés aux lieux des 40€ annoncé sur le site pour la location de 2 jours montaient à 120€… oui oui…

Réserver un hôtel

Un conseil, prenez-vous-y à l’avance (vous pouvez vous dire cela aussi pour la voiture). En cherchant sur hostelworld nous nous apercevons que quasiment tout aux alentours de Galway était déjà réservé, hormis les chambres à 50€ la nuit…

Nous avons donc tenté notre chance sur AirBnB et avons eu 2 refus. Finalement, et tant mieux nous avons trouvé une petite chambre (le samedi juste avant de partir) perdue pour 4 perdu au milieu de nulle part dans un bed and breakfast au nord de Galway pour 25€ par personne, déjeuner inclut. On n’a pas regretté. L’hôte était incroyablement agréable.

visiter le connemara

Le lac à 2 minutes de notre auberge, des fois ça vaut le coup de galérer à trouver un hotel.

Le samedi : Limerick, Galway

Bon une fois les préparatifs passés, une fois dans la voiture l’aventure commence. Je dis bien l’aventure. Lorsque vous partez sans GPS, dans une berline conduite par une Italienne qui n’a jamais conduit à gauche et a pris le volant pour la dernière fois 2 ans auparavant dans une Fiat punto, vous serez les fesses. J’ai rarement autant serré les fesses.

On s’est d’abord arrêté à Limerick en début d’après-midi pour manger… en même temps, difficile de faire autrement, toute la ville senté le barbecue, sans déconner. C’est pas désagréable, mais c’est surprenant. Nous souhaitions visiter le château, « The Blac Castle » mais il était entièrement fermé au visiteur. Loupé.

On a donc repris la route pour aller nous balader dans une Galway très vivante, où il était même difficile de se déplacer à pied dans le centre-ville. C’était assez impressionnant. Cork en comparaison semble être un no man’s land. Nous nous sommes arrêté pour une pinte dans un bar : The Quay, qui disons-le est aussi magnifique qu’immense : voûte en bois, lumière tamisée, structure tarabiscotée, 3 différents niveaux… le Old Oak peut bien se tenir.

Finalement nous repartons en soirée direction l’auberge… (Évidemment on c’est un peu perdu avant de l’atteindre… comme dit précédemment nous n’avions pas pris l’option GPS)

visiter le connemara

Une vue depuis la Diamond’s Hill – Oui, il faisait beau

Le dimanche : visiter Connemara

Une journée bien plus mouvementée. Un irish breakfast dans le ventre, nous attaquons les petites routes conseillées par notre hôte… aux rendez-vous, panorama typique, moutons, lacs, et  tout ce qui fait le charme de l’Irlande. Nous allons finalement dans le parc après avoir tourné le dos aux 13€ d’entrée de l’abbaye de Kylemore. Au rendez-vous pluie, vent à vous faire trébucher et brume omniprésente. Il n’y avait pas à dire, le lieu envoyait du lourd dans ces conditions. On n’a pas osé allez en haut de la Diamond hill du fait de ce vent ridiculement puissant. Et on n’a pas était les seuls.

A ma surprise, même avec un tel temps, le taux de touristes français km² était particulièrement haut. Environ 4 je dirais.

Trempé comme pas possible, nous sommes repartis arborer les petites routes environnantes, notamment la très sympathique, mais aussi effrayante Sky Road, qui avait étrangement beaucoup de trafic ce jour-là. On a eu droit a un gros moment de suspens lorsque l’on a pensé avoir cassé la voiture en la rangeant sur le bas-côté. Heureusement, on a pu repartit.

La Sky Road qui n’offre de la place que pour une voiture longe la côte ouest de Clifden.  Elle vaut vraiment le détour pour son panorama impressionnant sur l’océan.

Sky road

Le panorama principal de la Sky Road

Au final

C’était un week-end bien sympathique, malgré un temps en plein mois de mai frôlant la barre du catastrophique. Mais disons-le, c’est ça l’Irlande, aller marcher dans le Connemara un jour ensoleillé c’est ce mentir à soi-même. Le pays offre 70% du temps un ciel gris, donc le visiter dans ces conditions ça a le mérite d’être authentique…


Leave a Reply