Pourquoi les pubs Irlandais ont aussi bonne réputation ?

La réputation des pubs irlandais n’est plus à faire. Après un week-end à arpenter les bars de Cork, je vais tenter de vous donner les raisons, qui selon moi, justifient l’estime que l’on leur porte à travers le monde.

Vous allez me dire, c’est simple, pas besoin de faire un article sur ça, c’est la bière. Probable. Cependant, si tenir une pinte dans chaque main sans que l’on vous dévisage est agréable, la bière n’est que la partie immergée de ce qui rend les pubs irlandais différents des nôtres.

Ceci n’est pas une quinquailleire mais l’intérieur du Sin é

Ce que l’on remarque en premier quand on entre dans un pub un soir de week-end, c’est la musique. Ici il est tout à fait commun qu’un groupe se produise et anime la soirée. Et bon sang de bois, ça, ça fait plaisir. Prenons mon vendredi comme exemple. Je suis passé au “Sin é” où une troupe de “troubadour” jouait autour d’une table et de quelques pintes. Simplement le faire de voir jouer des artistes librement dans un bar est dépaysant. Et ça l’ait encore plus quand la musique est typiquement Irlandaise. Après le “Sin é”, j’ai décidé de migrer au “Oliver Plunkett”. Rebelote, un groupe reprenant des standards du rock anglo-saxon était là pour vous caresser les oreilles. C’est donc assez peu enthousiaste que j’ai enchaîné avec le “Old Oak”, où la musique internationale et commerciale domine. Pourtant j’y ai passé un bon moment et ce grâce à la seconde chose qui rend les pubs irlandais si différents des nôtres : le public.

En France, typiquement vous avez les bars de “jeun’s”, les after works branchouille des trentenaires, et les guinguettes pour les personnes qui commencent à prendre sérieusement de l’âge. Et bien, pas de ça en Irlande. Toutes les générations sont mélangées. Aussi étrange que ça puisse vous paraitre, j’ai pu discuter pendant 15 bonnes minutes avec une personne ayant dépassé la 60aine. Celui-ci était au “Old Oak” car il voulait faire découvrir ce bar à un ami venu lui rendre visite. Franchement, je dois vous avouer que ça m’a surpris qu’il amène son ami dans un pub où One Direction et Britney Spears se côtoient. Pourtant il était heureux d’être là avec son ami et c’est ce qui m’amène à la principale différence avec nos bars en France : les gens sont détendus.

C’est bête mais c’est vrai. En Irlande les gens s’amusent. Vous êtes entouré de personnes rigolardes et souriantes, prêtes à danser au moindre prétexte. En gros vous êtes plongé dans la bonne humeur. Et je vous le dis, c’est une chose dur à trouver en France aujourd’hui ! Ca peut vous sembler cynique et un brin exagéré, mais combien de bars étudiant sont juste moroses ? Les gens restent debout, boivent et c’est tout. C’était ça leur sortie du samedi. On a un sérieux problème en France quand il s’agit de se relacher. Ce n’est pas pour rien si on a la réputation d’être un public difficile en concert.

Ensuite il y a un autre point important qui participe au charme des pubs en Irlande c’est le sentiment de sécurité. Effectivement, même si de nombreuses personnes autour de vous ont un degré d’alcool élevé, tout se passe bien et ceux du fait d’un personnel qui veille au grain. Si jamais quelqu’un se retrouve à tituber sur la piste, il va être gentiment écarté le temps qu’il reprenne le contrôle. Si jamais les esprits commencent à s’échauffer car un balourd n’arrive pas à accepter le rejet de son amour par votre amie, il sera gentiment raccompagné. J’insiste sur le “gentiment”. Ici les vigiles ne sont pas aussi tendus du string que ceux en France. Ils interviennent avant que ça ne se passe mal, du coup ils n’ont pas besoin de sortir leurs gros muscles.

Je pense sincérement que c’est tout ce que je viens de citer qui a fait la réputation des pubs irlandais : la musique, le public, l’ambiance bon-enfant. Très honnêtement, vous ne pouvez pas venir en Irlande sans passer par la case pub même si l’alcool ou les sorties ce n’est pas votre truc !

Justin

Leave a Reply