Péninsule de Dingle : Un endroit pas comme les autres


DSC02373

Vous n’êtes pas sans savoir que le week-end dernier était un week-end de 3 jours (voir 4, si vous n’avez pas travaillé pour le Good Friday). J’en ai donc profité pour aller visiter un endroit dont on me parlait tant depuis mon arrivée à Cork, la péninsule de Dingle.

Nous avons décidé de passer par le prestataire d’excursions le plus célèbre d’Irlande : Paddy wagon et pour toute la journée, nous avons payés un prix à peu près intéressant de 30€. Et bien que le trajet en bus fût chaotique (multiples retards, problèmes de moteur) nous sommes rentrés conquis de ce voyage en terre Gaëlique. En effet, il faut savoir que la ville de Dingle et ses alentours font très attention à la conservation culturelle du patrimoine Irlandais et il ne sera pas rare pour vous d’apercevoir ou d’entendre des Irlandais s’exprimer en Gaëlique.

Pour en revenir au voyage, il se divise en 4 parties distinctes. En premier lieu, le bus fait une halte dans la ville de Killarney, qui est connue pour être la porte d’entrée du Ring of Kerry avec son parc National du même nom : Killarney National Park.

Inch Beach

Inch Beach

Puis, nous faisons une halte sur la plage d’Inch Beach, spot célèbre pour tous les jeunes surfeurs d’Irlande en recherche de sensation. On pourrait comparer cette plage aux plages du nord de la France, mais les reflets du ciel sur l’eau et sur le sable donnent un effet miroir très impressionnant à l’endroit et renforce la dimension incroyable du lieu.

Ensuite, le bus s’aventure sur les routes très étroites (une seule voie à double sens) de la péninsule et il est conseillé de ne pas avoir le vertige afin de bien vivre le trajet. Pour l’anecdote, lors de notre traversée de la péninsule, une voiture s’est retrouvé à contre sens du bus dans une zone d’accès très étroite et la conductrice de celle-ci a du roulée en marche arrière pendant près de 10 minutes afin de nous dégager un passage. Quand on sait que la largeur de la route ne dépasse pas les 6 mètres, on imagine la difficulté de la manœuvre. Pendant la traversée de la péninsule, nous enchainons les arrêts à des endroits tous plus magnifiques les uns des autres (plage perdue au milieu des falaises, panorama sur l’océan et sur la campagne Irlandaise ou encore arrêt près de la pierre de fertilité qui aurait des vertus maternelles si l’on en fait le tour plus de 3 fois.)

Les falaises qui bordent la péninsule

Les falaises qui bordent la péninsule

Et enfin, la dernière étape nous mène dans la charmante ville de Dingle ou les maisons colorées et les références à Fungie le dauphin, véritable mascotte locale que vous pourrez apercevoir lors d’une balade en mer devenue l’attraction touristique numéro 1 de la ville, se succède tous les 100 mètres.

Ne vous reste plus qu’à vous aussi, vous laissez tenter par cet endroit extraordinaire et a nous envoyer vos photos à votre tour.

PS : J’allais oublié, vous allez voir des moutons, beaucoup de moutons !

DSC02381

W.

Leave a Reply