On met à jour son CV en anglais !

Nouvelle année, nouveaux expat’, nouveaux projets, peut-être à la recherche d’un nouveau job ou un nouveau stage à Cork ? Alors c’est peut-être le bon moment pour peaufiner ton CV en anglais et de t’assurer qu’il correspond bien à ce que les recruteurs ont l’habitude de voir ici !

 

Resume anglais

Il y a bien sûr des différences sur le fond des CV, ne serait-ce que dans les petites subtilités de traduction (clique ici pour aller vers l’article qui parlait déjà de cet aspect) mais la présentation du CV est aussi différente en Irlande (ou en Angleterre) comparée au CV classique français.

Les différences de forme de sont pas négligeables et permettent d’optimiser ses chances d’entretien.

  • Tout d’abord, j’ai appris que contrairement à la première étape du recrutement à la française, les risques de discrimination physique sont quelques peu minimiser ici. En effet, il est préférable de ne pas insérer de photo à son CV par exemple.
  • Comme pour un CV en français, il faut bien penser à mettre les infos importantes en gras (préférer les postes occupés plutôt que des dates…).

 

La forme des CV en anglais est plus sobre que celle qu’on a l’habitude de voir en France. Il est préférable que le CV soit en noir et blanc, sans graphisme (je sais… c’est pourtant comme ça qu’on aime se démarquer en France…).

 

L’en-tête

  • L’en-tête doit bien sûr être clair et il est préférable d’avoir une adresse professionnelle autre que lapinoudu43.1997@msn.fr. Est-ce qu’il est nécessaire de préciser de mettre l’indicateur téléphonique avant son numéro ?! (qui commencera donc par : +33 si tu as uniquement un numéro français et si tu as déjà un portable irlandais ce sera +353. Et on enlève le 0 habituel !)
  • La nationalité et l’âge sont considérés aussi comme des informations discriminantes. C’est sûr qu’au vu des expériences notifiées et du parcours académique sur ton CV, le recruteur peut se faire une idée de ta tranche d’âge (un jeune bachelier qui fait une année à l’étranger n’aura pas le même type d’expérience qu’une personne qui a déjà « de la bouteille » et qui a envie de changer d’air quelques temps). Pour la nationalité : les lieux de stages, de jobs ou d’études parle d’eux-mêmes ! Et la langue maternelle aide aussi !

 

En-dessous de l’en-tête on écrit ce qu’on recherche. On peut l’introduire en quelques phrases en y ajoutant ses compétences et parler rapidement de sa personnalité. Si vous décidez de rédiger ces 2-3 phrases pensez à vous faire relire par un anglophone ou un prof anglais, d’autant plus que ça fait partie des premières infos que le recruteur lira…

Pour ce qui est de la présentation des différentes catégories, j’ai cru comprendre qu’il y a plusieurs « écoles » pour l’ordre d’apparition des catégories « expériences professionnelles » et « parcours universitaires ».

Un CV de plusieurs pages n’est pas étonnant ! Bon après il ne faut pas chercher à écrire pour remplir et noter des éléments inappropriés non plus mais si tu as eu plusieurs tâches qui sont utiles pour le job que tu recherches. Pas besoin de réduire les marges alors ?!

En bref : il faut du CONCRET !

Voilà pour ce qui est de la forme mais pour le fond je vous laisse suivre le lien au début de l’article !

Et voilà un CV en anglais bien présenté.

Si vous avez besoin d’un coup de pouce : rendez-vous ici !

Bonne chance pour les recherches !

Bon CV en anglais

Leave a Reply