Le Ring of Kerry avec Paddy Wagon – Verdict

Paddy Wagon c’est un peu la star des tours opérateurs en Irlande. Noté 4.5 sur tripadvisor, on s’imagine que toutes leurs visites valent le coup. Bon et bien, laissez-moi vous corriger tout de suite, non ce n’est pas le cas.

J’ai décidé ce week-end d’aller voir le Ring of Kerry. Si vous n’avez aucune idée de ce qu’est le Ring of Kerry sachez que c’est un circuit touristique de 170 kilomètres qui commence à Killarney et qui parcoure la côte sud-ouest de l’Irlande.

Évidemment quand on part pour un circuit de 170 kilomètres, on sait qu’on va rester pas mal dans le bus, mais bon…

Départ dimanche à 8h30 pour une journée bien rempli. L’accueil est informel, on ne vérifie pas particulièrement les tickets, mais simplement les noms des personnes avant de monter dans le bus.

ring of kerry

Waterville – les habitants n’étaient pas très inspirés le jour où ils durent nommer la ville

Des arrêts bizarres

Le premier stop se fait dans la ville de Killarney célèbre pour son parc naturel. Au lieu de nous déposer juste en face du parc, le chauffeur nous arrête pas loin du centre-ville et nous donne 1 heure pour nous balader dans Killarney. Bon ok pourquoi pas. Sachant que les ¾ des villes irlandaises ne brillent pas par leur architecture, je décide d’aller au parc. Le problème c’est que le parc est immense et qu’avec 1 heure, on a juste le temps de se balader et de revenir sur nos pas en sens inverse.

Ensuite le bus s’arrête à quelques endroits pour que nous puissions prendre « de belles photos » pour reprendre les termes du chauffeur. Les arrêts sont de l’ordre de 10 minutes, et le moteur du bus continue de tourner à chaque stop.

Enfin, midi arrive et le conducteur nous fait descendre dans un des endroits les plus improbables qui soient : un restaurant au bord de la nationale. L’endroit n’a rien, il ya juste un petit hameau de maison de campagne et pas un endroit où regarder et où s’installer tranquillement pour pique-niquer. Qui plus est, le restaurant est un routier sans âme, pas particulièrement beau ni appétissant. On comprend vite que Paddy Wagon à un accord avec le resto pour s’arrêter, et au final je me retrouve avec mes amis à manger à l’arrière du restaurant dans un décor complètement anecdotique – pour ne pas dire pourrave. Le chauffeur nous laisse 40 minutes dans ce lieu sans intérêt, ce qui sera… le second stop le plus long du voyage… après Killarney.

Un voyage frustrant

Nous voilà repartis pour nous arrêter régulièrement quelques minutes par-ci par-là, prendre une photo et nous en aller. La frustration se fait d’autant plus sentir quand nous arrivons sur un panorama magnifique, idéal pour pique-niquer. D’un côté une vue incontournable sur l’océan et des brebis galeuses, et de l’autre une vue sur la vallée et une ville au loin. Le chauffeur nous laissera juste 15 minutes… même pas assez pour que je jette un œil plus de 5 secondes sur le second panorama.

Ring of Kerry

Justin c’est le moment de repartir ”  “Quoi mais je viens tout juste de poser mes fesses ?

Des touristes ennuyants

En plus des arrêts, les touristes eux aussi mon agacé. Non pas que je leur ai parlé, mais l’attitude générale du touriste lambda fait preuve d’un manque de curiosité incroyable. Il n’est intéressé que par ce qu’on lui indique où ce qui est « obvious ». Alors qu’à chaque endroit l’envie d’explorer les environs et de tester plusieurs points de vue m’anime, je me surprends à être le seul à chercher ce qu’il y a à voir ailleurs.

Les endroits où j’ai pris le temps d’aller ne valaient pas tous forcément le coup, et ce n’est pas particulièrement que j’aime être différent, mais j’ai eu l’impression d’avoir à faire à un comportement moutonnier typique.

Par exemple, on a eu un premier arrêt photo à un endroit pas forcément inoubliable, mais puisque le chauffeur a dit que nous pouvions prendre de jolies photos, tout le monde a sorti son appareil. Si le chauffeur avait dit pause-pipi, je suis sûr que ça aurait été différent.

Typiquement, les personnes s’assoient dans le bus, se font déposer quelque part, prennent une photo et repartent. Elles n’observent pas, elles ne cherchent pas ce qu’il y a à voir. Après tout le chauffeur est censé être là pour leur montrer du bout du doigt.

Ring of Kerry

Je ne vous dis pas le nombre de photos que j’ai pourri en allant me mettre au milieu de la fontaine – derrière moi se tient une véritable armée de paparazzis.

Un voyage pressant

Je déteste être pressé. J’aime prendre mon temps quitte à rester toute la journée à un endroit que j’aime bien et ne pas voir les autres. Ce type de visites n’était clairement pas fait pour moi. Si vous pensez un peu de la même façon, je vous encourage fortement à prendre une voiture si vous souhaitez faire le Ring of Kerry. Le circuit est vraiment beau. Vous aurez par moment l’impression de vous retrouver dans une contrée habité par des dragons, d’être proche d’une plage paradisiaque, d’être un des habitants de la terre du milieu, etc.

Après cet avis n’engage que moi, mais comme j’ai coutume de dire : vouloir tout voir, c’est souvent tout louper.

Justin

Justin

Aventurier dans l'âme, je passe ma vie derrière mon pc à écrire des articles au lieu d'aller explorer les contrés Irlandaises. Il fait froid dehors, en plus il y a du vent. 

Leave a Reply