La Femme en Irlande – sa situation

Demain, comme vous le savez peut-être, c’est la journée internationale de la femme. Appréciant particulièrement ces drôles de créatures, j’ai profité de l’occasion pour faire un point culture sur le droit et la position de la femme en Irlande. On va donc parler ici des choses qui peuvent faire débat et des avancés sociétals de l’Irlande à ce sujet.

femme en irlande

Le vote

Alors que nous avons accordé en France le droit de vote aux femmes en 1944, les Irlandais ont pris de l’avance sur nous. Les Irlandaises de plus de 30 ans eurent l’accès au droit de vote en 1918 en même temps que les Britanniques. Cependant, seules les femmes éduquées pouvaient voter tandis que n’importe quel homme de moins de 21 ans avait le droit de poser son bulletin dans les urnes. C’est en 1922 avec la création de l’Irish Free State que les femmes eurent exactement les mêmes droits que les hommes dans ce qui deviendra la République d’Irlande. Les femmes britanniques durent attendre 1930 avant de bénéficier des mêmes droits que leurs homologues masculins.

Le droit à l’avortement

Avant de s’intéresser au droit à l’avortement, il faut savoir que la contraception en république d’Irlande a été interdite à la vente de 1935 à 1980. Son usage lui n’était cependant pas prohibé… Oui, oui, ils font souvent n’importe quoi dans les gouvernements, il n’y a pas qu’en France. Cette répression des contraceptifs est bien entendu liée à l’influence de l’Eglise Catholique dans le pays. D’ailleurs il existe encore des restes de cette répression puisque les contraceptifs tels que les préservatifs sont taxés comme des objets de luxe et de plaisir et non comme des objets de santé et d’hygiène.

Cela ne devrait donc pas vous étonner d’apprendre qu’en Irlande l’avortement est illégal. Cette interdiction est même inscrite dans la constitution depuis 1983 suite à un référendum. Inceste ou viol, vous devrez garder votre enfant. Ce n’est qu’en 2013 qu’une première avancée vient a été faite sur ce sujet. Une loi signée par le président atteste qu’en cas de danger imminent pour la santé de la femme l’avortement peut être autorisé. Cependant, à l’heure où j’écris ces lignes je ne suis pas certain que la loi soit bien effective.

Si la population est à 81% pour l’avortement en cas de viol, aucun gouvernement n’a jusque-là osé légiférer sur ce terrain du fait des lobbys « pro-life ».

Les salaires

La femme en Irlande gagne en moyenne les 2/3 du salaire masculin. Si cette différence s’explique par le nombre d’heures travaillées plus faible, rapportées à un taux horaire équivalent, les femmes gagnent 87% du salaire des hommes. Les inégalités sont donc bien là, d’autant que le nombre d’hommes quittant l’école très tôt est deux fois élevé que le nombre de femmes.

La parité

Il semble qu’il n’y ait pas de loi sur la parité en Irlande. Seuls 14% des sièges occupés au parlement en 2012 étaient occupé par des femmes. Elles représentent seulement 1/3 des postes occupés au sein de la direction de l’État, et occupent 12% des postes d’autorités régionales. On est loin d’un gouvernement paritaire.

Un Bilan pas top

Classé 7ième à l’Indice de développement humain, l’Irlande est un des meilleurs pays ou vivre. Pourtant, à la lecture de cet article vous vous rendrez compte qu’il y a encore de nombreuses choses à améliorer sur la place de la femme en Irlande. On est très loin du sans faute.

Si vous voulez en savoir plus sur la place de la femme en Irlande, jetez un coup d’oeil à cet article de l’Irish independant.

Justin

Leave a Reply